LE MASSAGE THAÏ

réponses à QUELQUES idées reçues :

« Le massage thaï est originaire de Thaïlande ! »

NON ! Contrairement à ce que son nom indique, le massage thaï provient historiquement de l’Inde. Il a été créé il y a environ 2500 ans. Fortement influencé par le bouddhisme et le yoga, le créateur de cette pratique n’est autre que le docteur Jivaka Kumar Bhacca, médecin et ami du Bouddha. Le massage thaï a été exporté vers l’Asie du Sud-Est, et plus particulièrement en Thaïlande, au moment de l’expansion du bouddhisme dans cette partie du Monde.

« Les plus grands connaisseurs de massage thaï sont les adeptes du tourisme sexuel, fins habitués de la vie nocturne à Bangkok. »

NON ! Traditionnellement, le massage thaï était pratiqué dans les monastères bouddhistes, aux moines et personnes qui venaient méditer ou prier. C’est loin d’être celui que l’on voit dans les milieux touristiques et de nuit en Thaïlande, où on ne prend pas le temps de se centrer pour masser, où des dizaines de massages s’enchainent comme à l’usine, et où, parfois même, des happy ends sont offerts. C’est tout le contraire que le massage Thaï traditionnel propose!

« Le massage thaï est violent pour le corps. »

NON ! Le massage thaï a souvent cette fausse image, celle communiquée sur internet et les réseaux sociaux. « Il n’est pas nécessaire de souffrir pour être beau, ni pour se sentir bien !! » C’est avant tout est une pratique spirituelle, une méditation en mouvement, qui permet au masseur de développer sa sensibilité et ses qualités de coeur (Metta – la bienveillance, Karuna – la compassion, Mudita – joie du bonheur d’autrui, et Uppekha – l’équanimité) pour « s’accorder » aux besoins du receveur.

Ses principes :

Le massage thaï se pratique habillé et au sol (sur un tapis ou un futon). Il n’y a aucun usage d’huile car pas de contact direct avec la peau.

Les méridiens d’énergie: Le massage thaï s’appuie sur le concept des lignes d’énergie cheminant dans le corps, les Sen, dont les dix principales sont mises en évidence dans le massage thaï. Des points de pression ainsi que des étirements sont appliqués sur ces lignes afin de traiter l’ensemble du corps.

Mobilité: Au travers de mouvements, le massage Thaï permet de redonner de la mobilité à l’ensemble des articulations du corps (cou, épaules, coudes, poignets, hanches, genoux et chevilles).

Ses bienfaits :

Il favorise santé et bien être, libre circulation de l’énergie et de la pression sanguine, digestion, respiration, tonus postural, flexibilité, détente et relâchement. Il peut apaiser nombre de maux quotidiens. C’est une invitation au bien-être et au lâcher-prise.

Mon approche :

J’aime pratiquer le massage en mixant une pratique à la fois traditionnelle et dynamique. J’écoute les mots du corps du receveur pour adapter le rythme et la pression du massage. Je porte une attention toute particulière à la présence et l’intention que je mets dans ce moment de partage. J’aime que la présence dans le toucher fasse partie intégrante du massage. Elle permet de rythmer la danse des deux corps, des pieds à la tête, et d’apprécier complètement le lâcher-prise.

La durée :

Traditionnellement le massage Thaï dure entre 1h30 et 2 heures, les bienfaits en sont alors plus profonds.
N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez adapter le temps du massage à vos besoins.

« La Vie est mouvement, et le rythme sa principale composante. »

%d blogueurs aiment cette page :